Foncière de Paris : Covéa rejette l’offre de Gecina

Le groupe d’assurances mutuelles Covéa, qui détient près de 30% du capital de Foncière de Paris, a annoncé mardi qu’il continuait à soutenir l’offre publique d’échanges lancée par Eurosic (dont il est également un actionnaire majeur) sur la société foncière, malgré la surenchère de l’entreprise rivale Gecina.

Bien que l’offre en numéraire de Gecina « soit supérieure de 10% à celle d’Eurosic, les problématiques fiscales et surtout de réemploi des actifs, en particulier dans l’environnement financier actuel, ne permettent pas actuellement à Covéa de considérer cette offre de manière avantageuse pour ce qui la concerne », a ajouté l’entreprise. « En l’état des offres en présence, (…) Covéa considère que l’offre d’échange d’Eurosic est plus à même de répondre à ses objectifs d’investissement et en conséquence souhaite la privilégier », conclut le groupe d’assurance.

Covéa rappelle détenir 29,64% du capital de Foncière de Paris et 21,84% d’Eurosic. Il est par ailleurs représenté dans le conseil de surveillance de Foncière de Paris et au conseil d’administration d’Eurosic. L’offre d’Eurosic sur Foncière Paris, dont il détient déjà 26,64% du capital après avoir racheté hors marché les titres détenus par Allianz et Generali, est ouverte jusqu’au 22 juin.

Eurosic propose aux actionnaires de Foncière de Paris d’échanger leurs actions soit contre 136 euros en numéraire, soit contre des actions Eurosic, sur la base de 24 actions Eurosic pour 7 actions Foncière de Paris apportées. Mais le groupe rival Gecina a annoncé jeudi – premier jour de l’offre d’Eurosic – avoir déposé auprès des autorités boursières un projet d’OPA concurrent sur Foncière de Paris.

Gecina propose soit 150 euros par action Foncière de Paris, soit 6 actions Gecina pour 5 actions Foncière de Paris, ce qui représente une prime de 10% à 12% par rapport à la proposition d’Eurosic.