Fiscalité : Les hausses de tarifs seront répercutées sur les assurés selon la FFSA

hausse tarifs

Le président de la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) juge “mécanique” la répercussion “sur les assurés” de l’effort financier demandé au secteur par le gouvernement pour réduire les déficits, dans un entretien paru jeudi dans Le Figaro.

“Le jeu de la concurrence jouera entre compagnies, mais la taxe sera forcément répercutée sur les assurés. C’est mécanique”, affirme Bernard Spitz. Le ministre du Budget, François Baroin, avait estimé mercredi que les mutuelles et assureurs avaient “les capacités d’absorber l’effort” financier qui leur est demandé par le gouvernement et peuvent donc se permettre de ne pas le répercuter sur les assurés.

Pour le président de la FFSA, “les assureurs sont conscients de l’état des finances publiques et prêts à participer à l’effort commun. Mais le +raboteur+ a eu la main lourde”.

“Ces mesures sont extrêmement sévères”, ajoute Bernard Spitz, selon lequel “elles pourraient représenter non pas 3 milliards d’euros mais jusqu’à 4,7 milliards” sur les 10 milliards d’économies recherchés sur les niches fiscales.

PARIS, 2 sept 2010 (AFP)