Réussir appelle au boycott contre Axa France

Dans une lettre que nous nous sommes procurés, Michel Picon, président du syndicat des agents généraux Axa appelle au boycott des relations avec la compagnie, au nom du syndicat. Plusieurs raisons poussent le bureau exécutif de Réussir à « suspendre toutes discussions techniques et paritaires avec AXA France ». De son côté, la compagnie rappelle “avoir travailler étroitement avec les agents et avoir toujours pris toutes les demandes très au sérieux”.

Le syndicat Réussir des agents généraux Axa monte au créneau en cette période de rentrée scolaire et sociale et n’hésite pas à poser clairement « un nécessaire rappel à l’ordre du groupe ».

« A compter du mois de septembre, c’est chacun pour soi. Réussir va prendre contact avec différentes opportunités de placement sur le marché pour y souscrire collectivement nos affaires malmenées, et ce dans toutes les branches en attendant que la raison l’emporte au sein du Groupe » détaille ainsi le courrier envoyé aux adhérents et non adhérents du syndicat.

Les agents, très affectés par les hausses tarifaires et la concurrence de produits sur internet, ainsi que « par la détermination inflexible du Groupe AXA à redresser au plus vite ses résultats techniques et à retrouver tout de suite, de manière déraisonnable, un niveau de profit antérieur » sont invités à cesser toutes relations de toutes natures avec la compagnie.

Dénonçant que la « politique de partenariat est désormais rompue, et c’est le Groupe AXA qui l’a rompue », le Bureau Exécutif appelle à un véritable rejet de « la mise en place d’une stratégie exclusivement ‘personnelle’ » d’Henri de Castries, clairement cité. Il est notamment reproché à celui-ci le départ de François Pierson et « l’arrivée à la tête d’Axa France de Nicolas Moreau [décrit dans la presse comme] un éminent financier, polytechnicien qui nous vient d’un pays anglo-saxon dans lequel il n’y a pas d’agents généraux ». Le syndicat rappelle que cette nomination s’est faite sans concertation.

Mise à part ces passages, la lettre n’exprime pas de doléances précises, tout juste quelques pistes de réflexion déjà très souvent mentionnées dans les discussions des agents avec la compagnie. « Des plates-formes de gestion sinistre au développement d’internet, de la politique commerciale à la qualité de nos outils informatiques, de la piètre qualité de service au client au règlement de sinistre où ne pas payer ce que l’on doit devient la règle, il faut que tout cela change » réclame ainsi la lettre.

Surtout, il semble que le syndicat ait touché dans sa démarche, recevant un fort soutien de la part des agents du groupe. Sur son site internet, un « communiqué très important » a été publié dans la soirée du 6 septembre. Celui-ci reprend l’idée d’un « grand boycott national » et remercie les agents pour « tous les témoignages de soutien ».

Contacté ce matin, un porte-parole d’Axa France a souligné : “Nous travaillons étroitement avec les agents généraux et nous prenons toujours très au sérieux leurs demandes. Nous sommes conscients de l’importance de notre réseau et Nicolas Moreau entend poursuivre sur la même voie que son prédécesseur. Cette lettre est sûrement à mettre en relation avec les élections prochaines à la tête du syndicat” qui auront lieu les 18 et 19 novembre à Bordeaux, lors de l’Assemblée Générale de Réussir.

Comments are closed.