Etude : Plus de 1800 emprunteurs présentants des risques très aggravés de santé couverts grâce à la convention Aeras

La FFSA et le Gema ont publié leurs chiffres sur les demandes d’assurance de prêts et sur le convention Aeras. 3,7 millions de demandes ont été instruites, 12,6% présentaient des risques aggravés de santé et 93,6% ont fait l’objet de propositions des assureurs.

La FFSA et le Gema ont publié les chiffres sur la convention Aeras (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) ainsi que sur les demandes de prêts. En 2011, 3,7 millions de demandes d’assurance de prêts au titre des crédits immobiliers ont été instruites par les sociétés d’assurances. Parmi elles, 473.000 demandes, soit 12,6 % du total, présentaient un risque aggravé de santé. En 2010, les demandes étaient de 4,1 millions.

En 2011, si on exclut les demandes en cours d’instruction, les sociétés d’assurances ont fait une proposition d’assurance pour 93,6% des demandes présentant un risque aggravé de santé. Cette proportion est sensiblement identique depuis 2007.

Parmi ces demandes, 9.022 d’entre elles, soit 1,9%, ont été transmises au pool des risques très aggravés. Pour 20% de ces dossiers, soit 0,4% du nombre total de demandes, une proposition d’assurance a été faite à l’emprunteur (source BCAC) soit de 1.804 dossiers.

Dans 1,4 % des cas, les demandes présentant un risque aggravé de santé n’ont pas pu être transmises au pool Aeras, faute de remplir les conditions d’accès. Enfin, 3,5% de ces demandes ont été classées sans suite.