Etude : Munich Re prévoit 3% de croissance en 2013 pour l’assurance

Graphique

Selon le réassureur allemand Munich Re, le secteur de l’assurance va bénéficier au cours des prochaines années d’une forte croissance venue des pays émergents ainsi que des pays dits matures.

Le marché mondial de l’assurance va croître fortement au cours des prochaines années, et en particulier dans les marchés émergents, selon une étude du réassureur allemand Munich Re publiée jeudi. “La reprise économique mondiale profite aussi à l’industrie de l’assurance. Nous attendons une amélioration des économies des pays industrialisés clé au cours de la deuxième moitié de 2013 et en 2014, ce qui donnera de l’élan à la demande d’assurance“, explique Michael Menhart, chef économiste de Munich Re, cité dans un communiqué.

D’ici 2020, le marché de l’assurance logement devrait progresser d’environ 50% par rapport à 2012, pour atteindre 1.850Mds d’euros, et celui de l’assurance vie de près des deux tiers à 3.100Mds d’euros, écrit le réassureur, avant d’ajouter que la croissance sera “significativement plus forte dans les pays émergents que dans les pays industrialisés“. Cependant, les marchés matures d’Amérique du Nord, d’Europe de l’Ouest et des pays industrialisés d’Asie/Pacifique resteront dominants, affirme Munich RE.

3% de croissance en 2013, 3,5% en 2014

En termes d’entrées de primes, leur part va tomber à 73% en 2020, soit 10% de moins qu’en 2012, tandis qu’elle sera de 16% dans les pays émergents asiatiques contre 8% en 2012, ajoute le groupe. “Près de la moitié des primes supplémentaires engrangées entre 2013 et 2020 viendront des Etats-Unis, de Chine et du Japon. Donc, et marchés saturés et marchés émergents représenteront un grand potentiel de croissance dans l’assurance et la réassurance”, explique M. Menhart.

A court terme, Munich Re prévoit une progression du marché de l’assurance un peu inférieure à 3% en 2013 et de plus de 3,5% en 2014, contre +1% en 2012, grâce à la reprise de l’assurance-vie. Dans la réassurance, la croissance a été forte en 2012 avec +3,3%, après une hausse des tarifs faisant suite aux catastrophes naturelles observées les
années précédentes. Elle devrait ralentir en 2013 à +1% et être d’environ 2,3% en 2014, estime Munich Re.

(Avec AFP)