Etude : Le nombre de catastrophes naturelles a explosé en Chine

Le nombre de catastrophes naturelles en Chine a été multiplié par quatre au cours des 30 dernières années, selon une étude du premier réassureur mondial, Munich Re, publiée mardi.

Le réchauffement climatique risque en outre d’aggraver encore la situation, souligne le groupe allemand. Selon l’étude de Munich Re, la Chine a subi 48 catastrophes naturelles – tempêtes, inondations, tremblements de terre, canicules, sécheresses et feux de forêts – en 2010, contre 11 au début des années 1980.

Un porte-parole du groupe de réassurance a toutefois reconnu que les chiffres de 1980 étaient sujets à caution, le pays étant bien plus fermé et moins transparent à l’époque.
Munich Re estime que 148.000 personnes sont mortes des suites de ces catastrophes naturelles en 30 ans, et que les dégâts causés peuvent être chiffrés à 422 milliards de dollars (295,7 mds EUR).

La tendance à la hausse devrait se poursuivre au cours des années à venir, estime Peter Höppe, responsable de la recherche sur les risques naturels pour le groupe allemand. “Les inondations dévastatrices (actuellement en cours) en Chine ont atteint une dimension dramatique — un phénomène qui s’est répété de plus en plus fréquemment au cours des dernières décennies”, a expliqué M. Höppe, dans un message électronique à l’AFP.

“Tous les ans, des milliers de Chinois sont victimes de catastrophes naturelles liées à la météorologie. Et la menace ne fait que s’accroître, car le réchauffement climatique peut également entraîner des précipitations torrentielles, alors que le risque de sécheresse dans certaines régions est aussi en hausse”, a-t-il détaillé.

Depuis début juin, des inondations provoquées par des averses torrentielles dans des régions du centre et du sud de la Chine ont fait au moins 261 morts et affecté 36 millions de personnes, selon le dernier bilan des autorités chinoises.

La Chine est le théâtre chaque année de très fortes précipitations en été. En 2010, elles avaient causé la mort ou la disparition de plus de 4.300 personnes. Un glissement de terrain dans la province du Gansu (nord-ouest) avait tué 1.500 personnes en août.

Avec AFP