Epargne / Banque : Axa vise une hausse de 25Mds d’euros de ses encours d’ici à 2015

Axa se lance dans la bataille de l’épargne et veut passer de 85 à 110Mds d’euros pour ses encours d’ici 2015. La stratégie repose à la fois sur une forte segmentation, le recours aux agents-conseillers et quelques produits d’épargne et de banques.

Axa France se positionne dès cette fin d’année sur le terrain de l’épargne. Comme beaucoup de ses concurrents finalement, l’assureur français estime pouvoir trouver dans cette activité profitabilité et croissance.

« Nous allons nous appuyer sur 4 piliers pour développer l’épargne » prévient ainsi Marc Raisière, responsable de la politique épargne d’Axa France, « qui sont la marque, la segmentation, le réseau de distribution et quelques innovations dans l’offre ».

Cibles identifiées

La stratégie reste donc de s’appuyer sur les réseaux différenciés et adaptés à chaque clientèle. La clientèle « grand public » dont l’épargne est inférieure à 100.000 euros et qui représente un chiffre d’affaires de 1,64Md d’euros à fin juin 2010, se verra proposer un accompagnement vers l’épargne via des produits bancaires chez les agents généraux. Le « grand public » représente 88% de la clientèle d’Axa France.

La clientèle plus « influente » appelée « affluent » est elle prise en charge en quelque sorte par les agents labellisés AXA Exclusiv’. Cette clientèle qui a une épargne comprise entre 100.000 et 500.000 euros a surtout une capacité d’épargne de près de 20.000 euros par mois. A fin juin, le CA de la branche « Affluents » était de 1,83Mds d’euros, pour une proportion de 11% du portefeuille (850.000 clients).

Enfin, la partie « gestion privée » qui gère 6Mds d’euros d’actifs et qui fait d’Axa le « premier assureur privé » sur ce secteur, réalise un CA de 990M d’euros, pour 6.000 clients.

La banque mise en avant

L’objectif à réaliser pour 2015, soit une croissance de 25Mds d’euros des encours, n’est pas une mince affaire. Les espoirs portent principalement sur les branches grand public et affluents. « En banque, nous voulons passer des 3Mds d’euros d’actifs sous gestion actuellement à un nombre à deux chiffres » dévoile Marc Raisière. Une opération est prévue pour le tout début de l’année 2011.

L’objectif d’Axa à travers Axa Banque est bien sûr de capter les 4 millions de clients dommages pour les guider vers les produits d’épargne bancaires ou d’assurances-vie. Alors qu’ils sont 700.000 clients actuellement en épargne et crédit, l’objectif serait facile à atteindre en captant seulement une partie des clients IARD, via les agents et les fameuses agences « grand public » qui seront mises en place dans les années qui viennent et qui fédèrent compagnie et syndicat d’agents.

Reste que la fameuse clientèle que beaucoup d’assureurs vise, celle qui dépasse 50.000 euros d’épargne et possède une capacité supérieur à 10.000 euros par an, constitue peut-être la cible privilégiée. Avec la création d’Axa Exclusiv’, les clients sont « satisfaits à 80% » et seraient prêt à recommander l’assureur. 850 conseillers participent à cette opération qui consiste en une gestion patrimoniale privilégiée avec des clients importants.