Entreprises : La gestion des risques mal connue des DRH selon une enquête de l’Amrae

Selon la première enquête sur la perception des risques RH menée par l’Amrae et l’ANDRH, 78% des entreprises sondées ne disposent pas d’un RM, et 60% connaissent mal la cartographie des risques RH.

Dans le cadre des Rencontres Risk Management et Ressources Humaines, l’Amrae a interrogé les adhérents de l’Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines (ANDRH) sur leurs connaissances et pratiques du Risk Management.
Les résultats de cette première enquête sur la perception des risques RH, réalisée conjointement par l’Association pour le management des risques et des assurances de l’entreprise (Amrae) et l’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANRDH) étaient dévoilés lundi 18 juin.

D’après cette étude*, 78% des entreprises sondées ne disposent pas d’un risk manager. Et 60% des répondants se disent non familiers avec la cartographie des risques RH. « Il faut prendre en compte le fait que 61% des sociétés représentées dans ce panel sont des PME et ETI, donc ces taux ne sont pas représentatifs des pratiques des grands groupes : ceux-ci sont bien plus matures en termes de risk management, souligne Hélène Dubillot, responsable de la commission Risques et Ressources humaines de l’Amare. En revanche, ces résultats illustrent parfaitement les propos de notre Président, Gilbert Canameras, lorsqu’il indique que l’un des enjeux majeurs de l’Amrae est de sensibiliser les petites entreprises au risk management ».

Autre enseignement : la dualité de perception sur les risques RH entre l’entreprise et le responsable RH. « Risque psychosociaux, pénibilité, pratiques managériales, fusion… Ce sont les principaux risques selon les RH. Alors que pour l’entreprise, les sujets qui priment sont la formation, la gestion des effectifs et le dialogue social », note Bénédicte Wiart, consultante en recrutement chez Dianes Executive Search. Cette enquête, dont les résultats serviront de base à divers groupes de travail lors des Rencontres de La Baule, sont une illustration supplémentaire du rôle pédagogique dévolu à l’Amrae.

Julie Le Bolzer

* Étude menée en ligne, du 2 avril au 15 mai 2012, auprès de 143 membres de l’ANDRH, et conduite avec le soutien du cabinet Dianes Executive Search, membre associé de l’Amrae.

** Rencontres RM et RH, les 25 et 26 juin 2012, à La Baule.