Enquête Optimind : Quelle alternative aux contrats en euros ?

Selon une enquête d’Opinion way commandée par Optimind, 41% des professionnels estiment que les contrats en euros seront remplacés d’ici 2 à 5 ans.

Optimind a réalisé avec Opinion Way une enquête sur l’avenir des contrats en euros. L’enquête révèle, selon le président d’Optimind, « la nécessité de concevoir de nouvelles solutions d’épargne et de retraite comme alternatives aux contrats en euros ». 126 sociétés et professionnels ont été interrogés, dont 39% d’assureurs et de réassureurs, 11% de mutuelles, 16% d’institutions de prévoyance et 34% de banques, courtiers, sociétés de gestion, etc.

Trois grands résultats ressortent de cette enquête. C’est d’abord la baisse attendue des taux de rendement des contrats en euros, pronostiqués en moyenne entre 2,8 et 3%. Soit, en prenant en compte les prévisions inflationnistes, un taux de rendement réel de seulement 0,8 à 1%.

Pour 51% des sondés, les contrats en euros vont continuer sans aucune alternative. Mais au contraire, 41% estiment que ces produits seront remplacés par d’autres produits d’épargne retraite à horizon 2-5 ans. Dans la perspective où les contrats en euros seraient remplacés, 43% des sondés pensent qu’il s’agira d’autres produits à capitaux garantis, et 49% citent des produits à revenus garantis, comme les Variable annuities.

Optimind conclut que le marché doit se tourner vers des solutions « partiellement couvrantes, par exemple des capitaux garantis à certains moments seulement, alignés sur des investissements plus musclés en actifs volatils sur le long terme. » Les Variable annuities semblent correspondre à ces exigences, selon Optimind, mais « d’autres produits à inventer rapidement pourront certainement encore mieux le faire d’ici quelques années ».