Emploi : L’assurance va surtout recruter des cadres jusqu’en 2022

INFOGRAPHIES – Selon un rapport remis au gouvernement ce mardi 28 avril, l’assurance fait partie des secteurs qui recruteront d’ici à 2022. Essentiellement des cadres, les employés étant victimes de l’informatique et de la transformation du travail.

Entre 2012 et 2022, 248.000 postes seront créés dans les secteurs de la banque et de l’assurance selon les projections effectuées par un rapport remis ce mardi au gouvernement. Les cadres sont les principaux gagnants de ces création d’emplois, puisque la moitié leur serait dévolue (124.000). Viennent ensuite les techniciens (65.000) et les employés (58.000). Au total cela représenterait chaque année 3,2% des effectifs des métiers de la banque et de l’assurance.

Pour autant, en termes de création nettes d’emplois, la situation est nettement moins rose pour les employés. D’ici à 2022, ils perdraient en fait 12.000 emplois, “une partie des tâches effectuées par les agents commerciaux et administratifs des banques et des assurances ayant été supprimée par le développement de l’informatique et la transformation de l’organisation du travail, avec notamment la distinction entre les fonctions back-office et front-office”, indique le rapport. Tous les départs à la retraite des employés ne sont dès lors pas remplacés.

Les techniciens et les cadres en créeraient respectivement 12.000 et 50.000. “L’essor des postes de cadres dans la banque est en partie lié au développement des prestations d’expertise et de conseil auprès des particuliers et des entreprises. Dans les assurances et mutuelles, le vieillissement de la population et l’extension des produits assurantiels (complémentaires santé, produits d’épargne retraite, etc.) ont contribué à l’accroissement de la demande”, précise le rapport.

Au total, ces créations nettes devraient représenter 49.000 postes supplémentaires entre 2012 et 2022, soit une hausse de 0,6% en moyenne par an, légèrement inférieure à celle de l’ensemble des métiers.

Le rapport relève en outre que la part des femmes dans la banque et l’assurance devrait largement augmenter dans toutes les familles professionnelles, passant de 61% en 2010-2012 à 65% en 2022 pour l’ensemble du domaine. Chez les cadres, leur proportion grimperait à 48%, soit 6 points de plus qu’en 2012. Elles resteraient en outre largement majoritaires chez les employés (81%) et les techniciens (75%).