Emeutes britanniques / Indemnisations : Des dizaines de millions de livres de coût pour les assureurs

Selon une information de La Tribune jeudi 11 août, les violences urbaines en Grande-Bretagne pourraient coûter des dizaines de millions de livres aux assureurs.

L’estimation a été réalisée par l’Association des assureurs britanniques : des dizaines de millions de livres d’indemnisation devraient être dépenser pour couvrir les dommages de plusieurs nuits d’émeutes en Angleterre.

« Il est trop tôt pour avoir une idée précise du coût total, surtout du coût lié à la fermeture des commerces, mais les assureurs travaillent dur pour s’occuper des plaintes qui parviennent et qui nous donneront une idée du niveau et du coût des dégâts », a précisé Nick Starling, un des responsables de l’ABI dans un communiqué relayé par La Tribune.

Mais les assureurs ne seront pas les seuls à payer les dégâts : une loi britannique vieille de 125 ans établit la responsabilité de la police pour les dégâts si elle n’arrive pas à faire régner l’ordre. 

En comparaison, les violences urbaines qui ont traversé la France en 2005 ont coûté 200M d’euros aux assureurs, donc 60M pour les dégâts sur bâtiments publics, et 23M pour les véhicules incendiés.

Comme le rappelle La Tribune, ces violences aient relancé le débat sur l’assurabilité des collectivités locales, et en particulier des communes dites « à risque ». La question de la responsabilité de l’Etat avait aussi été posée, et finalement écartée.