Edito/Top 5 : Quand vient la fin de l’été

0

L’été se meurt. Les feuilles joncheront bientôt le sol, délaissant des arbres en passe de tomber dans un sommeil profond que seules les premières chaleurs du printemps réveilleront.
Sur News Assurances Pro, l’annonce de l’automne marque la fin de notre série de 12 portraits sur les jeunes pousses de l’assurance. Elle se termine en beauté avec la première place de notre top 5 pour Julien Fursat, jeune directeur de 32 ans, en charge du digital en Europe de l’Ouest et de Amérique du Nord chez Axa.

Avant que la nuit n’accompagne les travailleurs de leur domicile à leur bureau, et réciproquement, les réassureurs profitent des rayons de soleil monégasques pour se calfeutrer dans les chambres d’hôtel et discuter contrats avec les cédantes. Pas de grosses surprises pour les Rendez-Vous de Septembre 59e du nom. Comme l’an passé, les tarifs sont sous pression. Comme l’an passé, les mastodontes germano-suisses vont mettre la paquet sur l’innovation. Circulez – en voiture de luxe – il n’y a toujours pas grand chose à voir. Pour autant, lors de la 60e édition, la sinistrose tarifaire de ces dernières années pourrait s’interrompre. Et comme cette année, nous ne manquerons pas de vous faire vivre cette embellie en vidéo. Une couverture plébiscitée puisque notre dossier spécial RVS se hisse à la deuxième place de notre classement.

Avec l’automne arrivent les premiers brouillards. Comme celui qui nappe le troisième de notre top 5, à savoir la délégation en assurance emprunteur. Un pan de la loi Hamon qui reste méconnu du grand public noyée sous une pluie de publicité n’évoquant que la partie concernant résiliation en assurance auto. Et au regard des derniers chiffres de l’Afa sur le sujet, courtiers et assureurs semblent avoir du mal à tirer les marrons du feu. 88% des contrats restent souscrits auprès des établissements de crédit.

A l’image du croissant de lune qui, avec l’automne, va peu à peu grignoter du temps de visibilité sur le soleil, celui de l’islam aimerait, lui aussi, s’offrir plus de visibilité dans le secteur. L’assurance takaful et la finance islamique, tentent en effet de se développer en métropole après une première pierre posée à la Réunion. En fer de lance, le courtier grossiste Noorassur. A contre-courant de l’idéologie digitale qui a cours dans l’assurance, il sort du 100% web pour s’implanter physiquement sur le territoire à travers un réseau de franchisés et avoir un ainsi pignon sur rue.

Pour clore ce top 5, un vent de nouveauté souffle sur l’assurance. Celui des objets connectés amenés à “bouleverser le monde de l’assurance” selon Thomas Fournier d’Hennezel, responsable de l’innovation à la direction générale santé et prévoyance de Covéa. Interviewé dans le cadre des Rendez-Vous Riviera à Nice, il estime toutefois que la révolution attendue n’est pas pour tout de suite, même si, sur ce sujet, les grands acteurs du secteur appuient sur le champignon.