Dette / Assurance : AIG va rembourser les 50 milliards qu’il doit à la à la Fed au 1er trimestre 2011

L’assureur américain AIG, nationalisé à 80%, compte rembourser sa dette à la Réserve fédérale “pendant le premier trimestre” 2011, a indiqué vendredi à l’AFP un porte-parole du groupe.

AIG a reçu au total plus de 180 milliards de dollars d’aides publiques au plus fort de la crise pour éviter une probable faillite. Il devait encore 95 milliards de dollars au gouvernement à la fin du troisième trimestre, selon ce porte-parole, Mark Herr.

Pour rembourser les quelque 50 milliards de dollars dûs à la Fed de New York, l’assureur a indiqué fin septembre qu’il comptait dégager plus de 20 milliards de dollars de l’introduction en Bourse de la filiale asiatique d’assurance-vie AIA et de la vente de sa filiale internationale Alico à MetLife.

AIG va également puiser jusqu’à 22 milliards de dollars dans une ligne de crédit gouvernementale non utilisée, qui servira à rembourser 22 des 26 milliards de dollars d’intérêts détenus par la Fed de New York dans AIA et Alico. En contrepartie, le Trésor américain gardera un montant équivalent d’actions préférentielles d’AIG.

Le complément doit venir de la cession de deux filiales japonaises pour 4,8 milliards de dollars. “Quand nous aurons finalisé” ces opérations, la Fed de New York “sera remboursée pleinement et nous pourrons exécuter les autres éléments du plan de recapitalisation”, a ajouté Mark Herr.

Le troisième volet de ce plan prévoit la conversion en actions ordinaires des 49,1 milliards de dollars d’actions préférentielles AIG détenues par le Trésor. Une fois l’opération terminée, le Trésor se retrouvera avec 92% du capital d’AIG contre 80% actuellement. Il ne recouvrera ses fonds qu’en vendant progressivement cette participation en Bourse, un processus qui devrait s’étendre jusqu’en mars 2012.

AIG a par ailleurs levé deux milliards de dollars de dette cette semaine à travers deux émissions obligataires. “Nous sommes heureux de la réaction du marché à notre offre”, a commenté M. Herr, ajoutant qu’AIG ne prévoyait pas de nouvelle émission de dette “dans un avenir proche”.

New York, 3 décembre 2010 (AFP)