Dépenses de santé : Le comité d’alerte inquiet pour 2016

INFOGRAPHIE – Mercredi 13 avril, le comité d’alerte sur l’évolution des dépenses d’assurance maladie a rendu son avis sur le respect de l’Ondam 2016. Il évoque un contexte compliqué.

Alors que depuis 2010, les dépenses d’Assurance maladie effectivement réalisées sont systématiquement en dessous de l’Objectif national des dépenses d’Assurance maladie. 2015 ne déroge pas à la règle avec une estimation des dépenses de 181,5Mds d’euros pour un Ondam à 182,3Mds d’euros.

Mais pour 2016, le comité d’alerte sur l’évolution des dépenses d’Assurance maladie se montre plus perplexe. « Le respect de l’Ondam 2016 se présente néanmoins dans des conditions plus difficiles que les années précédentes. En effet, malgré la légère sous-exécution de l’ONDAM 2015, un effet de base défavorable, pour la première fois depuis de nombreuses années, se reporte sur l’exercice 2016 à hauteur de 200 M€ du fait de dépenses plus élevées que prévu des soins de ville », écrit-il dans son avis du 13 avril.

Il pointe également des « aléas financiers », notamment sur la maîtrise des dépenses de médicaments, en particulier au regard des nouveaux traitement contre le cancer. Il appelle par ailleurs à la vigilance « compte tenu du dynamisme des dépenses de soins de ville constaté à la fin de l’année 2015 que semblent confirmer les dépenses de soins en date de remboursement des deux premiers mois de 2016 », et souligne l’impact de la revalorisation du point d’indice qui « même si elle n’a pas de conséquences directes sur le montant de l’ONDAM hospitalier (…) pèsera sur les dépenses des établissements de santé à hauteur d’environ 150 M€ en 2016. »