Dépassements d’honoraires : La prise en charge par les mutuelles se répercute sur les Français

Alors que les dépassements d’honoraires est un sujet sensible pour les mutuelles, leur prise en charge, lorsqu’elle est proposée par ces dernières, se répercute sur le portemonnaie des Français selon Assurland.

Alors que les négociations sur les dépassements d’honoraires ont débuté il y a 4 jours et que leur prise en charge par les mutuelles reste en suspens, l’assurance santé a vu ses tarifs augmenter à hauteur de 4,6 %, sur les 12 derniers mois, révèle l’indice IPAP publié par assurland.com et mutuelle-land.com.

En cause, le désengagement de l’Etat, les taxes spéciales appliquées aux assurances santé et les dépassements d’honoraires. Certains assureurs ont pourtant déjà pris l’initiative d’élaborer des formules  qui couvrent parfois jusqu’à 400 % du tarif de la Sécurité Sociale.

Maélia propose ainsi l’offre Quiétude qui prévoit une prise en charge à hauteur de 300 % du tarif de convention pour l’hospitalisation et les consultations de généralistes et de spécialistes, tout comme Alptis avec son offre santé Divinéa4. De son côté, la MMA rembourse jusqu’à 400 % de la base de remboursement pour l’hospitalisation avec son offre Famille 4.

Une prise en charge substantielle

Des formules coûteuses pour les assurés, qui ne garantissent qu’une prise en charge substantielle des dépassements d’honoraires, relativement à leur coût pour les Français. Selon l’indice IPAP d’assurland.com et de mutuelle-land.com, une famille avec 2 enfants doit compter en moyenne 124,22 € par mois pour une telle couverture de santé.

Une somme qui n’est pas à la portée de tous les ménages qui doivent finalement choisir entre bien s’assurer en payant de plus en plus cher, payer les dépassements d’honoraires, ou renoncer aux soins. Une part croissante de la population et notamment les étudiants abandonnent la souscription à la complémentaire pour lui préférer l’autoassurance.

21 % des Français se tournent vers des formules « économiques »

Solution intermédiaire, les Français revoient leur couverture de santé à la baisse. Les Français sont désormais 21 % à se tourner vers des formules de santé dites « économiques » contre 16 % il y a 4 ans.

Les dépenses de santé représentent une part croissante pour les ménages français. Les dépassements d’honoraires ont fortement augmenté ces dernières années, représentant 2,4Mds d’euros en 2011 selon les chiffres officiels, avec de fortes disparités selon les régions et les spécialités.