Dans la Lettre de l’Assurance du… 21 mars 2016

Cette semaine, La Lettre de l’Assurance était-elle un peu trop au conseil d’administration de la FNMF ? Avait-elle bien compris qui montrait la voie de l’eurocroissance ? Avait-elle pris le soin de bien écouter au fond de l’AAM ?

La Lettre de l’Assurance 1291, datée du 21 mars, est d’ores et déjà disponible.
Pour vous donner quelques infos sur son contenu, nous pourrions vous dire qu’elle fait parler d’elle dans les hautes sphères d’une fédération de la rue de Vaugirard, au point peut-être même de reporter une annonce importante. Elle ne l’imagine même pas, un petit article ne peut avoir de si grandes conséquences.

Vous le savez, un dessin fait la une de La Lettre de l’Assurance nouvelle version. Et cette semaine, il illustre la rivalité de deux bancassureurs pour le titre de premier assureur du marché français.

En coulisses, retour sur la 3e voie de l’eurocroissance, qui pourrait être celle de son maître, sur les ambitions débordantes de Groupama pour « sa » banque, et sur AON qui connaît, en mars 2016, la teneur de son année complète.

En rumeur, un divorce mutualiste se prépare mais il faudra deviner de qui il s’agit !
Enfin, retour dans les sinistres sur les ajustements Solva 2 ainsi que sur les associations mutualistes, bientôt au nombre de 2 dans la grande maison de l’assurance.

Sans oublier les petites phrases, dont celle-ci, que l’on vous offre avec plaisir :
« ça lui fait un salaire brut annuel de 3,6 millions d’euros. C’est beaucoup, mais c’est à peine la moitié de Denis KESSLER, non ? »

Bonne lecture !

Lire la Lettre de l’Assurance du 21 mars 2016

S’abonner à la Lettre et ne plus jamais rater un numéro