Croissance : Prudential se fixe des objectifs ambitieux en Asie, la Bourse applaudit

L’assureur britannique Prudential s’est fixé mercredi des objectifs ambitieux en Asie, où il compte doubler ses bénéfices dans les trois ans qui viennent en dépit de l’échec cuisant du rachat d’AIA, une initiative qui a été saluée en Bourse.

A l’occasion d’une journée dédiée aux investisseurs, le groupe a annoncé qu’il comptait “doubler la valeur de son bénéfice opérationnel” en Asie d’ici à 2013, par rapport à l’an dernier où il s’élevait à 465 millions de livres en normes IFRS.
L’assureur compte également doubler son bénéfice lié aux affaires nouvelles en Asie, entre 2009 et 2013.

Le directeur général de Prudential, Tidjane Thiam, dont la réputation avait été ébranlée au printemps par l’échec retentissant de sa tentative de rachat d’AIA, la filiale asiatique d’AIG, a jugé que ces objectifs étaient “réalisables, grâce à la stratégie du groupe à l’efficacité prouvée, et au potentiel de croissance et de rentabilité des marchés que nous avons choisis”.

Ces annonces ont été applaudies à la Bourse de Londres, où le titre de l’assureur a terminé la séance en hausse de 5,46% à 599 pence, signant l’une des plus fortes hausses au sein d’un marché en progression de 2,07%.

Prudential avait été été forcé d’abandonner en juin son projet de rachat d’AIA censé en faire le numéro international de l’assurance-vie en Asie, faute d’avoir pu renégocier à la baisse son prix colossal (35,5 milliards de dollars, ce qui constituait un record dans l’histoire du secteur de l’assurance).

Suite à l’échec de cette transaction, AIG a mis en Bourse cette automne la majorité du capital d’AIA, récoltant au passage plus de vingt milliards de dollars.

Londres, 1er décembre 2010 (AFP)