Courtage : Une escroquerie aux placements de 38M démantelée dans le sud-est

Un courtier toulonnais qui a détourné au moins 38M d’euros a été mis en examen. Un « système classique de cavalerie » selon le procureur de Marseilles. 

Jamais deux sans trois. Une nouvelle escroquerie a été mise à jour, et pas des moindres. Un courtier toulonnais en effet détourné quelque 38M d’euros, faisant au moins 600 victimes dans le Sud-Est. Il a été mis en examen jeudi pour « abus de confiance aggravé, abus de biens sociaux, escroquerie en bande organisée et blanchiment en bande organisée » par le parquet de Toulon.

Directeur de plusieurs sociétés de courtage en assurance depuis 2006, situées essentiellement dans le Var, cet homme de 46 ans avait commencé comme courtier indépendant en 2000. Il a reconnu les faits. Le parquet a également requis un placement sous contrôle judiciaire à l’encontre de ses deux associés : une femme de 54 ans ainsi qu’un homme de 59 ans.

« Il prospectait des particuliers avec des placements à taux à rendements élevés, de 5 à 30%, et dès que l’un deux voulait se faire rembourser, les fonds étaient prélevés sur la trésorerie », a expliqué le procureur de la République de Marseille Jacques Dallest, en évoquant un « système classique de cavalerie ». Le courtier utilisait en effet de nouveaux emprunts pour rembourser les emprunts antérieurs.

Avec cet argent, il s’est acheté des biens immobiliers tels que des villas en Floride ou des appartements à la montagne, des véhicules de luxe ou des actions. L’enquête, confiée à la division économique et financière de la police judiciaire (PJ) de Marseille, avait débuté le 20 janvier dernier après un signalement du parquet de Toulon.

(Avec AFP)