Courtage : Roederer met le cap sur 2024

roederer
Le siège du groupe Roederer à Stratsbourg (67)

A travers un nouveau plan stratégique, le courtier strasbourgeois vise 50% de croissance d’ici à 2024. Pour atteindre ses objectifs, le groupe familial souhaite notamment s‘appuyer sur l’innovation et la croissance externe, tout en préservant son indépendance.

Le groupe Roederer vient de dévoiler un ambitieux plan stratégique à horizon 2024 qui doit lui permettre d’accélérer sa transformation et de changer d’échelle. Baptisée « Ensemble construisons 2024 » et co-construite avec les salariés, cette feuille de route a pour ambition de doubler la croissance de l’entreprise familiale d’ici 3 ans.

Pour y parvenir, le courtier spécialiste du risque d’entreprises qui affiche un chiffre d’affaires 2021 de 36,3M d’euros (pour 310M d’euros de primes collectées) souhaite d’abord s’appuyer sur des opérations de croissance externe. « Roederer opère avec cohérence et éthique en visant des rapprochements lui permettant d’acquérir des services complémentaires ou de renforcer son expertise. Convaincu de la nécessité́ d’atteindre une taille critique lui permettant de compter parmi les acteurs de référence en France, le groupe Roederer demeure cependant à capitaux familiaux, et tient à préserver son indépendance, qui le distingue également par les valeurs qu’il met en œuvre au quotidien. Il s’agit bien d’opérations stratégiques et non capitalistiques », précise le courtier dans un communiqué.

Le groupe, qui entend également entrer dans le Top10 des courtiers français en assurances collectives / syndics, souhaite faire de l’innovation “lépine dorsale du nouveau plan stratégique ». Roederer souhaite ainsi travailler sur quatre axes structurants que sont l’optimisation des processus internes, la personnalisation de la relation client, la facilitation des parcours de soin/assurantiel du client et la construction de nouvelles offres de protection sociales.

« Roederer a constitué en interne une cellule dédiée, le Lab’IN et est en veille sur l’écosystème start-up pour détecter et soutenir le développement de solutions (IA, RPA, Blockchain, …) répondant à ses problématiques métiers. L’entreprise consacre à chacun de ces projets une enveloppe d’environ 100.000 euros. Elle bénéficie au titre de sa stratégie d’innovation d’un dispositif d’accompagnement de Grand E-nov, l’agence d’innovation régionale », conclut le courtier.

Helvetia

Helvetia France, assureur des risques d'entreprises depuis 100 ans.
12 délégations composées d'équipes dédiées et spécialistes : Bordeaux, Colmar, Dakar, La Réunion, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nouméa, Paris et Toulouse.
Commerciaux, souscripteurs, gestionnaires de contrats et gestionnaires de sinistres en région : tous les services au plus près des intermédiaires.

En savoir plus


Que pensez-vous du sujet ?