Courtage : Planète Courtier et CSCA s’unissent… au niveau européen

A l’heure ou l’union de l’Europe s’étiole, les courtiers font eux le chemin inverse, avec l’arrivée de Planète Courtier au Bipar, saluée par la CSCA, son concurrent.

Le 17 juin, le Bipar, fédération européenne des intermédiaires d’assurance a acté l’entrée de Planète Courtier en son sein. Une arrivée saluée par la CSCA, l’autre syndicat du courtage d’assurance français. Si les relations sont parfois tendues entre les deux représentants des intermédiaires, il semble que les sujets sur la table au niveau européen contraignent à laisser de côté les distensions.

L’intermédiation doit en effet faire face à l’entrée en vigueur des Priips et à la transposition de la Directive sur la distribution d’assurance (DDA). Deux textes qui vont modifier le métier d’intermédiaire dans l’optique d’une plus grande protection du consommateur. « Nous ne pouvons que nous réjouir que le courtage français parvienne à s’unir au niveau européen, tant les sujets règlementaires sont nombreux et, pour certains, dangereux pour nos métiers. Je l’ai toujours dit car j’en suis convaincu : l’union fait la force », indique Bertrand de Surmont, président de la CSCA.

Ce dernier n’en n’oublie pas pour autant de lancer une invitation à l’adresse de Planète Courtier. « Il me semblerait d’ailleurs tout aussi constructif et logique que le courtage français s’unisse également dans l’hexagone… La porte de la CSCA reste ouverte à tous ceux qui souhaitent peser dans les débats et bénéficier de son expertise et de sa représentativité, qu’il s’agisse de Planète Courtier ou encore du Sycra ». Ils auront désormais un lieu pour se retrouver et en discuter…