Complémentaire santé des retraités : FNMF et Fnim réagissent

0

Les mutuelles santé, à travers la Mutualité française et de la Fnim, ont réagi aux mesures concernant la généralisation de la complémentaire santé aux retraités inscrites dans le PLFSS 2016. Insuffisantes selon les deux fédérations.

“Une mesure palliative”, lance Etienne Caniard, président de la Mutualité française. “Un nouveau carcan administratif”, renchérit Philippe Mixe, président de la Fnim. Les deux fédérations ont pris acte des mesures destinées à généraliser la couverture santé aux retraités prévues dans le PLFSS 2016.

Certes, la Mutualité Française, dont le congrès en juin dernier fut le théâtre de l’annonce de la mesure par François Hollande, se dite satisfaite “que les pouvoirs publics aient pris conscience qu’un grand nombre de Français n’avaient pas accès à une complémentaire santé”. Elle regrette toutefois que “La réponse qui est apportée n’est pas universelle et n’est donc pas à la hauteur des enjeux.” Etienne Caniard souligne que cette réponse apportée par la gouvernement est “une mesure palliative qui ne s’attaque pas aux raisons fondamentales du coût élevé de la complémentaire santé pour les seniors.”

Les raisons évoquées par la président de la Mutualité française sont les taxes. Il rejoint sur ce point Philippe Mixe : “L’augmentation des prélèvements obligatoires sur les contrats complémentaires santé participe pour l’essentiel à l’augmentation des prix de ces contrats.” Le président de la Fnim prône un allègement de la TSCA “dont la suppression avait été programmée par le candidat Hollande, pèse hélas toujours son poids”, rappelle la fédération. Philippe Mixe avance ainsi que l’argument de la concurrence pour tirer les cotisations vers le bas est dévoyé. “le gouvernement dit qu’il veut faire jouer la concurrence, c’est oublier que cette concurrence ne l’a pas attendu, que nous la vivons à plein et depuis bien des années”, lance-t-il.

Etienne Caniard fait une proposition pour rendre universel le principe de généralisation de la complémentaire santé. “Pour vraiment généraliser la complémentaire santé, il faudrait plutôt utiliser des outils de type crédit d’impôt.”