CNP : Le CA propose Faugère comme administrateur, remplace Alphandéry

Le conseil d’administration de CNP Assurances, réuni mardi, va proposer à l’assemblée générale la nomination de Jean-Paul Faugère comme administrateur qualifié indépendant, en remplacement de l’actuel président, Edmond Alphandéry, selon un communiqué.

Cette première étape devrait mener à la désignation de M. Faugère, ancien directeur de cabinet de François Fillon à Matignon de 2007 à 2012, à la présidence de CNP, a appris l’AFP de sources concordantes.

La désignation du président de la CNP est traditionnellement une décision politique, les grands actionnaires publics de l’assureur (Caisse des dépôts et Banque Postale) contrôlant plus de la moitié du capital.

M. Alphandéry (68 ans) est président de CNP Assurances depuis 1998. Il a d’abord été président du conseil de surveillance, puis président du conseil d’administration.

« Ce qui compte à mes yeux plus que tout, c’est le succès de CNP Assurances », a déclaré M. Alphandéry lors du conseil, selon des extraits transmis par CNP.

« Je souhaite donc que dans cette période financière pleine d’incertitudes, nos instances de gouvernance soient pleinement en ordre de marche. Je souhaite à mon successeur plein succès dans sa tâche », a-t-il ajouté.

La date de l’assemblée générale a déjà été décalée du 7 au 29 juin, pour que la désignation du président, mais aussi du nouveau directeur général, n’intervienne qu’après la tenue des élections législatives.

L’identité du futur directeur général, qui remplacera Gilles Benoist dont le mandat arrive à échéance, n’est pas encore connue.

Plusieurs candidats sont en lice, notamment le directeur général adjoint, Antoine Lissowski, l’ancien directeur général de la Caisse des dépôts, Augustin de Romanet, ou l’ancien patron d’Aviva France, Jean-Pierre Menanteau.

A noter que le conseil a également proposé le renouvellement du mandat d’administrateur d’Henri Proglio, PDG d’EDF, lui aussi administrateur qualifié indépendant, ainsi que la nomination de Michel Bouvard, député UMP et président de la Commission de surveillance de la Caisse des dépôts.

Selon la presse, le choix de M. Faugère pour la présidence de CNP pourrait signaler l’intention du nouveau président de la République, François Hollande, de placer un proche à la tête de la Caisse des dépôts, au détriment de l’ancien secrétaire général de l’Elysée, Xavier Musca, jusqu’ici considéré comme favori.

L’ancien président Nicolas Sarkozy avait décidé, en janvier, de geler les nominations à la tête des établissements publics jusqu’à l’élection présidentielle, « dans un souci démocratique ».

Cette décision avait entraîné la désignation d’un directeur général par intérim de la Caisse des dépôts, Antoine Gosset-Grainville, qui a remplacé, début mars, Augustin de Romanet, dont le mandat arrivait à son terme.

PARIS, 22 mai 2012 (AFP)