CNP Assurances : le DG par intérim balaie toute idée de recapitalisation

Le directeur général par intérim de CNP Assurances, premier assureur de personnes en France, a écarté vendredi toute idée d’une recapitalisation du groupe, comme l’avait suggéré en juin l’ancien président de la Commission de surveillance de la Caisse des dépôts (CDC).

« Il n’y a pas le début d’un dossier dans aucun bureau de cette maison pour en étudier la nécessité », a déclaré Antoine Lissowski, lors d’une conférence de presse de présentation des résultats semestriels.

L’ex-député UMP Michel Bouvard, alors président de la Commission de surveillance de la CDC, avait affirmé en juin que l’établissement, dont la Caisse détient 40% du capital, était « sous-capitalisé » et qu’il était « susceptible de bénéficier, à un moment donné, d’une augmentation de capital ».

CNP Assurances a annoncé la semaine passée qu’il allait augmenter son capital de 8,31% suite au versement du dividende 2011 en action, ce qui lui a permis de renforcer ses fonds propres en évitant de verser du numéraire à ses actionnaires.

Fin juin, la marge de solvabilité (fonds propres rapportés aux exigences minimales du régulateur) s’affichait à 113%. En incluant les plus-values latentes, elle se montait à 183%.

Paris, 27 juillet 2012 (AFP)