Cession : Le Trésor américain repousse à mai sa sortie progressive du capital d’AIG

Le Trésor des Etats-Unis, qui détient 92% de l’assureur américain AIG, a repoussé au mois de mai une vente de 20 milliards d’actions du groupe prévue pour mars, a affirmé mercredi le Financial Times.

Citant des personnes proches du dossier et “au courant du point de vue du gouvernement”, le quotidien a indiqué que cette décision n’était pas liée à une provision pour pertes que le groupe a annoncée mercredi.

AIG a indiqué qu’il allait devoir renflouer une filiale, Chartis, à hauteur de deux milliards de dollars, somme normalement prévue pour rembourser les pouvoirs publics de leur aide. Une sous-évaluation dans le coût de plusieurs sinistres doit l’obliger à passer une provision de 4,1 milliards de dollars dans ses comptes du quatrième trimestre 2010.

En janvier, le New York Times indiquait qu’AIG avait choisi quatre banques d’affaires pour réaliser l’opération. Le quotidien expliquait que le Trésor souhaitait vendre deux tranches d’actions pour ramener sa participation à 33%.

Menacée de faillite par des activités risquées dans l’assurance de crédit, AIG a été sauvé par les pouvoirs publics en septembre 2008, pour une facture qui s’est élevée à 180 milliards de dollars. L’Etat l’a obligé à céder des activités et espère ramener à zéro le coût final, en se désengageant au fil des ans.

Washington, 9 février 2011 (AFP)