Cession : ING se retire de Voya par une vente de ses parts pour 2 milliards de dollars

La banque néerlandaise ING a annoncé mercredi a mis fin à sa participation dans son ancienne filiale américaine d’assurances Voya en vendant les dernières parts qu’elle y possédait pour 2Mds de dollars.

Le groupe, qui avait annoncé cette offre mardi soir, a vendu 32 millions d’actions à un prix unitaire de 44,20 dollars, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Voya a également racheté 13,6 millions d’actions ordinaires pour un montant de 600 millions de dollars. “Cette vente complète la cession des parts d’ING dans ses activités de pensions, d’investissements et d’assurances aux Etats-Unis”, a ajouté le groupe, qui souligne avoir ainsi levé deux milliards de dollars ou 1,8 milliard d’euros aux taux actuels.

Ces transactions se traduiront pour ING par un bénéfice net de 285 millions d’euros, a également précisé le groupe. Le groupe ING a procédé à d’importantes restructurations dans sa branche assurance ces dernières années, à la suite de son sauvetage par l’Etat néerlandais lors de la crise financière de 2008.

Le groupe avait alors reçu 10 milliards d’euros de la part du gouvernement des Pays-Bas. ING a finalisé le remboursement de cette somme et des intérêts liés en novembre 2014, sept mois plus tôt qu’initialement prévu. Le mois dernier ING avait annoncé reprendre le versement de dividendes pour la première fois depuis 2008.

La Haye, 4 mars 2015 (AFP)