Bourse : AIG contraint de revoir à la baisse la valorisation d’AIA

L’assureur américain AIG a été contraint de revoir à la baisse la valorisation de sa filiale asiatique AIA afin de s’assurer de la participation du fonds d’investissement koweïtien KIA à l’introduction en Bourse de cette dernière, écrit dimanche le Financial Times.

AIG “a dû abandonner son projet initial de mettre sur le marché les actions AIA à un niveau qui valoriserait cette entreprise entre 35 et 37 milliards de dollars pour que [la Kuwait Investment Authority] soit de la partie, indique le journal sur son site internet. “Selon des personnes au courant de l’affaire, la KIA a souscrit à l’introduction en Bourse après de longues négociations”, à hauteur d’un milliard de dollars, “à condition qu’AIA soit valorisée entre 30 et 32 milliards de dollars”, ajoute l’article.

Selon le journal, AIA doit être cotée pour la première fois à la Bourse de Hong Kong le 29 octobre. AIG envisagerait de céder 30 à 50% du capital de sa filiale. Les fonds ainsi levés doivent servir à rembourser une partie des quelque 100 milliards de dollars que l’assureur doit à l’Etat américain, qui l’a sauvé de la faillite pendant la panique financière de septembre 2008.

AIG a présenté vendredi un plan de remboursement de l’Etat, dont le succès, reposant en grande partie sur l’évolution des marchés, est loin d’être garanti.

Washington, 3 octobre 2010 (AFP)