Axa APH rejette l’offre hostile conjointe d’Axa et Amp

Le groupe de services financiers Axa APH a rejeté lundi l’offre hostile de 11,04 milliards de dollars australiens (10,13 mds USD) de son principal actionnaire, le français Axa, et de l’assureur australien Amp, estimant qu’elle ne reflétait pas la valeur de l’entreprise.

“Le comité de direction indépendant estime unanimement que la proposition sous-évalue considérablement Axa APH”, déclare le président Rick Allert, dans un communiqué.

Axa avait fait dimanche une offre sur le solde des titres de sa filiale australienne Axa Asia Pacific Holdings dont elle détient 54%.

Selon cette offre, lancée conjointement par Axa et AMP, l’assureur français propose d’acquérir 100% des activités en Asie d’Axa APH et AMP 100% des activités en Australie et Nouvelle-Zélande.

Dans un premier temps, Amp achèterait 100% des actions Axa APH pour un montant total de 11 milliards de dollars australiens (6,8 mds EUR). Axa rachèterait ensuite à Amp 100% des activités asiatiques d’Axa APH pour un montant de 7,7 milliards de dollars australiens (4,8 mds EUR).

Rick Allert souligne que l’offre a été formulée en se basant sur des marchés financiers affaiblis et avant que les opérations du groupe en Asie ne reflètent véritablement la rentabilité de l’entreprise. “Axa APH a une activité solide avec des perspectives remarquables”, a-t-il ajouté relevant qu’Axa APH est capable de se développer seul, grâce à une présence “enviable” en Asie, qui génère une forte croissance, et grâce à ses activités en Australie et en Nouvelle Zélande lui permettant de profiter de la reprise.

Le titre Axa APH a terminé lundi sur un bond de 33% à 5,74 dollars australiens, supérieur au montant de l’offre (5,34 dollars).

A Paris, une source proche du dossier a indiqué que les discussions se poursuivaient et que Axa pourrait proposer une offre plus élevée.

Melboune, 9 nov 2009 (AFP)