Attentats de Paris : Le FGTI pourrait verser jusqu’à 300M d’euros

0
Rassemblement place de la République au lendemain des attentats de Paris - Citron / CC-BY-SA-3.0

Dans un entretien accordé au Parisien, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, annonce que le montant des indemnisations versées aux victimes des attentats du 13 novembre survenus à Paris pourrait atteindre 300M d’euros.

Un peu plus d’un mois après la tragédie qui a frappé la capitale, la Garde des Sceaux dresse un bilan de la prise en charge des victimes par le FGTI. La facture pourrait atteindre quelque 300M d’euros.

Preuve de l’ampleur de l’événement, le fonds avait versé 106,5M d’euros depuis sa création en 1985, soit trois fois moins que pour les attentats de Paris. Ces 300M d’euros représentent près des trois quarts des ressources du FGTI en 2014 (406,7M d’euros) selon son rapport annuel. Des recettes qui devraient toutefois grimper en 2015, puisque la contribution sur les contrats d’assurance grimpera d’un euro au 1er janvier prochain pour atteindre 4,30 euros. Par ailleurs, ces 300M d’euros, puisque pour les victimes gravement touchées, l’indemnisation s’étale sur plusieurs décennies en fonction de leur besoin d’assistance.

La ministre ajoute par ailleurs qu’entre la nuit des attentats et la fin du mois de novembre, la cellule interministérielle d’aide aux victimes d’attentats a reçu 11.000 appels. De son côté, le FGTI s’était rapidement mobilisé après les attentats à travers la mise en place d’un numéro de téléphone dédiée et d’une procédure spécifiques pour les victimes.

Selon Christiane Taubira, le Fonds de Garantie a d’ores et déjà « octroyé 6,7 M d’euros aux familles de victimes décédées. Et 771 000 € de frais de déplacements ou de séjour aux proches, aux blessés et à leurs familles. »

Photo : Citron / CC-BY-SA-3.0