Assurances / Acteurs : Qui succèdera à Robert Benmosche à la tête d’AIG ?

Le directeur général d’AIG Robert Benmosche a indiqué que le prochain conseil d’administration de l’assureur américain engagera le processus de sélection de son remplaçant, pour être prêt au cas où son état de santé devait se dégrader plus rapidement que prévu.

« Lors de notre prochaine réunion du conseil, nous discuterons des critères (de sélection) et, en janvier prochain, nous nous réunirons et évaluerons les gens en fonction de ces critères et nous aurons une idée des candidats potentiels », a indiqué M. Benmosche dans un entretien diffusé lundi par le quotidien économique Wall Street Journal.

M. Benmosche a récemment rendu public son cancer et a souligné qu’il ne voulait pas que l’assureur semi-nationalisé puisse être accusé d’un manque de transparence sur ce dossier, comme l’avait été l’informaticien Apple à propos de la maladie de son charismatique fondateur Steve Jobs.

Le patron d’AIG a indiqué qu’il pensait être en mesure de prendre une décision sur sa capacité à continuer ou non à diriger l’assureur au cours du premier trimestre 2011.

« Si le pronostic est bon et si j’ai suffisement de perspectives et une bonne santé, j’aimerais assister à la cession des parts de l’Etat. Mais si, à ce moment là, nous trouvons que c’est un peu trop juste (…),  je demanderai au conseil d’engager une discussion plus approfondie sur la manière dont il gèrera la susccession ».

M. Benmosche a souligné que si son état de santé devait se dégrader significativement, il serait dans l’obligation de le rendre public pour ne pas interférer avec la mise en vente des parts de l’Etat fédéral américain dans AIG, qu’il voit intervenir en mars.

Paris, 15 nov 2010 (AFP)