Assurance / Fraude : Le cofondateur d’ Axa Rosenberg paye 2,5M de dollars pour solder des poursuites

Le cofondateur de la société de gestion d’investissements Axa Rosenberg, filiale du Français Axa, a accepté de verser 2,5M de dollars pour solder des poursuites liées à la dissimulation d’une erreur de code, ont indiqué jeudi les autorités américaines.

Barr Rosenberg avait été informé de cette erreur informatique incorporée dans un modèle d’investissement quantitatif en juin 2009 « mais a ordonné à d’autres personnes de rester silencieuses et de ne pas la réparer immédiatement », a précisé le régulateur des marchés boursiers (SEC) dans un communiqué. Au cours d’une discussion avec le comité de direction en octobre 2009, il « a nié l’existence d’erreurs significatives » dans son modèle. La société a fini par informer la SEC de cette erreur en mars 2010 et ses clients en avril 2010, conduisant alors à une perte de 217M de dollars.

Axa Rosenberg, filiale à 100% d’Axa Investment Managers, appartenant elle-même à l’assureur Axa, avait accepté en février de payer 242M de dollars pour solder les poursuites liées à cette affaire. L’erreur, qui concernait un élément important de la gestion du risque, avait été introduite dans les modèles de deux sociétés chapeautées par Axa Rosenberg en avril 2007, et progressivement réparée.

Selon la SEC, elle affectait « la capacité du modèle à atteindre les performances attendues ». Outre l’amende, Barr Rosenberg a accepté d’être exclu à vie de toute activité liée aux marchés des actions. Selon l’accord conclu avec la SEC, il ne reconnaît ni ne nie les conclusions de l’organisme.

New York, 22 sept 2011 (AFP)