L’assurance française en 2006 (rapport FFSA) : 197.5 Milliard d’Euros de Chiffre d’affaires

    0

    FFSAL’année 2006 a été de nouveau une bonne année pour l’assurance française. Nos concitoyens continuent de faire massivement
    confiance à l’assurance vie, dont la croissance s’est poursuivie selon un rythme exceptionnellement soutenu. L’épargne retraite maintient une progression appelée à s’accélérer à la faveur d’une meilleure perception des besoins.
    L’assurance santé est vouée à prendre une part croissante des prestations de soins moins bien couvertes par la solidarité nationale. Certes, on note une moindre progression de l’assurance de dommages, qui traduit pour l’essentiel l’achèvement
    du cycle de retarification du coût du risque. Mais, cette année encore, l’assurance n’a pas eu à affronter ces grands événements
    climatiques, technologiques ou terroristes dont la menace continue de peser. Cette situation d’équilibre temporaire invite les assureurs à innover pour élargir le champ des couvertures qu’ils proposent à leurs clients.
    Il faut se réjouir de la bonne santé de l’industrie de l’assurance. Elle ne tient pas d’un don du ciel ni d’un heureux hasard des circonstances. Elle est le fruit du professionnalisme des assureurs comme des efforts consentis par l’ensemble des acteurs pour rencontrer et satisfaire la demande des assurés. Le secteur de l’assurance se réorganise, s’industrialise, se redéploie pour s’affirmer comme l’un des leaders de l’économie des services. Il se prépare également à un profond renouvellement de son personnel en raison de la pyramide des âges.

    Lire le rapport : Bilan du marché Français de l’assurance 2006