Assurance / Emploi : Les assureurs se tournent vers l’alternance

L’observatoire de l’évolution des métiers de l’assurance vient de livrer son rapport pour l’année 2009. Le secteur recrute moins qu’auparavant et se tourne désormais vers l’alternance.

La 14 édition du ROMA ( Rapport sur les Métiers des salariés de l’Assurance ) fait état d’une croissance des recrutements moins grande dans le secteur de l’assurance pour l’année 2009. Avec un ensemble des effectifs évalué à 147.400 personnes ( sociétés appartenant à la FFSA et au GEMA ), l’augmentation n’est que de 1,6% par rapport à 2008, soit seulement 13.000 nouveaux entrants.

« Il n’y a pas d’inquiétude à avoir, en réalité le taux de recrutement est encore extrêmement important dans le secteur », déclare Gérard Lobjeois, secrétaire général de l’Observatoire de l’évolution de métiers de l’assurance. « Les compagnies devraient rester pendant quelques année encore, d’importants vecteurs d’emplois », ajoute-t-il.

La féminisation du secteur se stabilise

L’observatoire constate ensuite que, en 2009 comme en 2008, la population de femmes dans l’assurance se situe à 58,9% (Elles ne représentaient que 52,7% des effectifs en 1996). Il est important de préciser que 41,8% d’entre elles sont des cadres.« La représentation des femmes dans les différents échelons cadre n’a cessé de croitre. La féminisation des cadres relève d’une évolution dynamiques, notamment le regard des directions qui considèrent maintenant les femmes comme un atout face aux partenaires sociaux », ajoute Gérard Lobjeois.

Les assureurs privilégient désormais l’alternance

En parallèle, le ROFA ( Rapport sur les Formations des salariés de l’Assurance) indique que depuis quelques années, le secteur se tourne de plus en plus vers des contrats en alternance ( apprentissage et contrats de professionnalisation ). Cette réorientation des politiques de recrutement des sociétés d’assurances réside avant tout dans la possibilité de conjuguer formation initiale et apprentissage de la vie en entreprise. En 2009, le phénomène était en augmentation de 16,6% par rapport à 2008 (soit près de 3.000 personnes ).

« L’évolution de l’offre de formation par l’alternance, que ce soit en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, explique en partie que les entreprises du secteur de l’assurance investissent aujourd’hui massivement dans ces deux dispositifs », conclut Gérard Lobjeois.