Assurance de prêt : 12,8% des demandes présentent un risque aggravé de santé

Selon une étude conjointe de la FFSA et du Gema, 12,8% des demandes d’assurance de prêts en 2010 présentaient un risque aggravé de santé. Plus de 93% de ces demandes ont reçu une proposition d’assurance.

En 2010, sur 4,2 millions de demandes d’assurance de prêts au titre des crédits immobiliers et professionnels, 530.000 présentaient un risque aggravé de santé (soit 12,8%). Selon l’étude, 93,6 % des demandes présentant un risque aggravé de santé ont reçu une proposition d’assurance grâce à la convention Aeras et 91% des propositions d’assurance ont été acceptées par l’assuré. 1,8 % de ces demandes, ont été transmises au service des risques très aggravés et seulement 0,9 % des cas n’ont pas pu faire l’objet de proposition d’assurance, ni être transmises au pool des risques très aggravés.

Autres couvertures

L’étude met aussi en exergue le fait que dans 100% des demandes présentant un risque aggravé de santé et ayant fait l’objet d’une proposition d’assurance en 2010, les assureurs ont proposé une couverture décès. Pour les demandes de prêt comprenant, en plus de la couverture décès, une couverture PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie), 93 % des propositions des assureurs ont pu inclure cette couverture, soit une hausse de 3% par rapport à 2009 (90 %).  Enfin, pour les demandes d’assurance comprenant, en plus des couvertures décès et PTIA, une demande de couverture « incapacité-invalidité », les assureurs ont pu répondre positivement à 77 % des requêtes (comme en 2009).