Assurance auto : Hausse de 2% du coût des sinistres au 1er semestre

Déjà en forte hausse en 2009, le coût des sinistres en assurance automobile a encore augmenté de 1% au premier semestre, a indiqué mercredi à l’AFP Stéphane Penet, directeur assurances dommages à la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA).

En ajoutant l’effet de la tempête Xynthia et des inondations du Var, le coût est même en progression de 2%. “On avait eu une année 2009 assez mauvaise, aussi bien en auto qu’en habitation. Malheureusement, le premier semestre 2010 ne montre pas d’amélioration notable”, a expliqué M. Penet. Après une année marquée par les tempêtes Klaus et Quinten, le premier semestre 2010 a également eu son lot d’événements climatiques, la facture combinée de Xynthia et du Var atteignant 2,1 milliards pour les assureurs.

Outre les catastrophes naturelles, les assureurs ont à nouveau enregistré une hausse du coût moyen des réparations. Dans le cas des bris de glace, le montant d’indemnisation est, par exemple, en hausse de 5%.

Tout en précisant qu’il ne dispose pas encore de chiffres pour 2010, M. Penet évoque également, à l’instar de 2009, une augmentation du nombre de kilomètres parcourus en moyenne, conséquence directe de la conjoncture économique difficile, ce qui augmente mécaniquement le nombre de sinistres.

Conséquence du mauvais millésime 2009 qui s’est traduit par une hausse de 7% du coût des sinistres, les assureurs ont relevé leurs tarifs début 2010. Une hausse timide, puisque les encaissements de primes n’ont augmenté que de 2% au premier semestre, même si d’autres éléments que le prix (évolution du parc automobile, choix des garanties) entrent aussi dans la variation du chiffre d’affaires. “Cela tendrait à montrer que les assurances ont fait des ajustements tarifaires, mais manifestement insuffisants”, analyse M. Penet. “Il semblerait que beaucoup d’assureurs pensaient que les choses s’amélioreraient en 2010”.

Un décalage qui appelle un rattrapage tarifaire qui devrait avoir lieu début 2011, de l’avis général. “On peut penser que le prix de l’assurance auto va augmenter du fait des chiffres des (sinistres, ndlr) matériels”, a indiqué mardi Daniel Fortuit, le secrétaire général des Rendez-vous de septembre, rassemblement entre assureurs et réassureurs à Monaco.

Aucun assureur n’a encore officiellement communiqué sur ses tarifs 2011.

Côté assurance habitation, l’autre grand poste de dépense d’assurance pour les ménages, les coûts restent également élevés. “Le premier semestre 2010 va correspondre à peu près au même montant d’indemnisation qu’en 2009”, indique ainsi M. Penet.

Une hausse des tarifs est donc aussi probable en assurance habitation, selon les observateurs.

Paris, 14 sept 2010 (AFP)