Asie : AIG étudie d’autres options pour sa filiale taïwanaise Nan Shan Life

Le géant américain de l’assurance AIG a indiqué mardi qu’il étudiait d’autres options concernant sa filiale taïwanaise Nan Shan Life après l’échec de la vente à un consortium de Hong Kong.

China Strategic Holdings, coté à la Bourse de Hong Kong, a formellement mis fin lundi à son projet d’acquisition de Nan Shan Life pour 2,15 milliards de dollars US.

“AIG évalue ses options”, a déclaré AIG.

La décision de China Strategic Holdings, alliée dans l’opération à Primus Financial, intervient après le veto le mois dernier des autorités de régulation taïwanaises. Les deux entités pouvaient faire appel de ce refus mais ne l’ont pas fait.

L’échec de cette cession prive AIG de liquidités sur lesquelles il comptait pour rembourser l’Etat, qui l’a sauvé de la faillite.

La Commission taïwanaise a estimé que les candidats n’avaient pas l’expérience nécessaire pour gérer un gros assureur et n’avaient pas fourni de plan de gestion à long terme, des avis qui ont été rejetés par les deux acquéreurs.

China Strategic Holdings et Primus Financial Holdings avaient conclu en octobre 2009 un accord pour racheter Nan Shan Life pour 2,15 mds USD. AIG avait prévenu que cette cession se traduirait par une perte comptable de 1,4 milliard de dollars car la filiale avait été comptabilisée avec une valeur supérieure.

Mais l’offre de Primus et China Strategic est restée en suspens depuis que China Strategic a annoncé fin 2009 qu’il comptait revendre 30% de Nan Shan au taïwanais Chinatrust Financial Holding.

Des rumeurs ont couru l’an dernier sur une possible participation de capitaux chinois à la transaction, ce que les deux groupes de Hong Kong ont toujours démenti.

Taïpai, 21 septembre 2010 (AFP)