Angleterre : Les inondations ont déjà coûté 38M de livres aux assureurs

Les assureurs ont annoncé mardi avoir versé jusqu’à présent quelque 14M de livres (17M d’euros) d’aides d’urgence et 24M en hébergements d’urgence aux sinistrés des inondations au Royaume-Uni.

Les chefs des principales compagnies d’assurances avaient été convoqués à Downing Street pour évoquer avec le gouvernement les conséquences financières des intempéries historiques qui se sont abattues sur le pays depuis la mi-décembre.

Les assureurs ont ainsi versé depuis le mois de décembre quelque 14M de livres sous forme de remboursements en urgence de montants allant de 500 à 3.000 livres (600 à 3.600 euros). A cela s’ajoutent 24M de livres versés pour les hébergements d’urgence de sinistrés ayant dû quitter leur domicile, a indiqué l’association des assureurs britanniques (ABI).

Le 10 février, le cabinet Deloitte avait évalué à 500M de livres (600M d’euros) les remboursements auxquels les assurances devraient avoir à faire face pour les conséquences des intempéries depuis les fêtes de fin d’année.

Au total, depuis début décembre, 5.800 habitations ont été inondées au Royaume-Uni. Les compagnies d’assurances se sont également engagées à revoir l’usage des lignes d’assistance téléphonique, particulièrement coûteuses pour les sinistrés. L’association de consommateurs Which? a ainsi indiqué que certains sinistrés avaient des appels facturés 41 pence (0,5 euro) la minute.

Elles ont précisé avoir traité 170.000 déclarations de dommages entre le 23 décembre et le 8 janvier. Les inondations se sont considérablement accrues en janvier puis au début du mois de février. Aidan Kerr, l’un des dirigeant d’ABI, a refusé d’exclure une hausse des primes d’assurances.

“Il est beaucoup trop tôt pour dire ce qui va arriver aux primes”, a-t-il déclaré sur BBC radio. “La position (des compagnies d’assurance) est qu’il devrait y avoir une tolérance zéro pour les constructions inappropriées dans les plaines inondables”, a-t-il ajouté. Deux nouvelles alertes sévères aux inondations ont été émises dans le Somerset (sud-ouest de l’Angleterre), sous les eaux depuis la mi-décembre.

Les alertes concernant la crue de la Tamise ont quant à elles été revues à la baisse. L’Agence pour l’Environnement a annoncé que le niveau des rivières allait commencer à baisser progressivement cette semaine. La Severn, le fleuve le plus long de Grande-Bretagne, pose cependant encore un risque d’inondation jusqu’à jeudi.