AIG : Robert Benmosche compte rester DG au-delà de 2012

Le directeur général de l’assureur américain AIG, Robert Benmosche, a indiqué jeudi dans un entretien au Wall Street Journal qu’il comptait rester à son poste au-delà de 2012, échéance évoquée jusqu’à présent.

« J’ai parlé au conseil d’administration et j’ai dit que si je reste en bonne santé –ce que j’espère toujours–, je souhaite rester pour une année de plus », a-t-il déclaré au quotidien américain des affaires.

« Je veux rester actif et plein d’énergie, et disposer de trop de temps à ma disposition n’est pas quelque chose de sain, je pense », a-t-il poursuivi.  

M. Benmosche est resté à la tête du groupe, quasi-nationalisé pendant la crise, malgré un cancer diagnostiqué fin 2010. Il avait alors indiqué que si la maladie lui permettait d’occuper ses fonctions, il souhaitait rester jusqu’à ce que toutes les actions du gouvernement aient été vendues, jugeant que « le plus probable » était un départ à la retraite en 2012.

M. Benmosche avait interrompu sa retraite en 2009 pour prendre la direction de l’ex-numéro un mondial de l’assurance, sauvé de la faillite en septembre 2008 grâce à un prêt de la banque centrale, qui avait dû être complété par d’autres interventions des pouvoirs publics. La stabilisation du groupe a mobilisé au total environ 180Mds de dollars de fonds publics.

Le gouvernement américain, toujours actionnaire de la société, avait indiqué en novembre qu’il devait encore récupérer 50Mds de dollars sur les sommes qu’il a consacrées au sauvetage d’AIG.  

M. Benmosche a indiqué au Wall Street Journal qu’un retrait du gouvernement n’était « plus important, ce n’est tout simplement pas une priorité ».

 New York, 22 décembre 2011 (AFP)