AIG: le Trésor continue son désengagement et prévoit de descendre à 55%

Le ministère du Trésor des Etats-Unis a annoncé vendredi le lancement d’une nouvelle offre de vente d’actions du groupe d’assurance AIG, qui devrait faire passer sa participation de 61% à 55%.

Alors que dans l’après midi le Trésor avait annoncé une opération de 4,5 milliards de dollars, il a porté ce montant à 5 milliards de dollars en soirée, en annonçant qu’il mettait ces titres à prix à 30,50 dollars. Cela représente une décote de 2,7% par rapport au cours de clôture de 31,34 dollars atteint vendredi.

Le Trésor a confirmé qu’AIG allait racheter une partie de ces titres, à hauteur d’environ 3 milliards de dollars, soit quelque 98,36 millions de titres.

En mai, une précédente opération de ce type avait permis au Trésor de redescendre de 70% à 61% du capital d’AIG.

Les autorités américaines ont indiqué qu’en cas de fort intérêt, il y aurait une option pour céder 24,6 millions de titres supplémentaires.

Symbole des excès de la finance ayant mené à la crise, AIG avait été nationalisé et sauvé d’une faillite quasi certaine en septembre 2008 grâce à un prêt de la banque centrale (Fed), qui avait dû être complété par d’autres interventions des pouvoirs publics dans les mois suivants.

La stabilisation du groupe a mobilisé au total plus de 180 milliards de dollars de fonds publics, et, à l’issue de plusieurs restructurations de l’aide des autorités, le Trésor est devenu le premier pourvoyeur de l’aide des autorités américaines à AIG.

Aujourd’hui, a indiqué le Trésor vendredi, son investissement dans AIG représente environ 25 milliards de dollars.

L’action AIG, qui avait gagné 1,62% en séance à 31,34 dollars, cédait 0,54% à 31,17 dollars vers 21h30 GMT dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse à New York.