Agriculture : L’Etat prêt à participer pour un contrat accessible

Le ministère de l’agriculture envisage de mettre 100M d’euros dans un fonds pour rendre un contrat d’assurance des biens agricoles plus accessible.

Le ministère de l’agriculture compte bien sur la création à venir d’un contrat d’assurance agricole “afin de mieux mutualiser les risques liés aux aléas climatiques” selon un communiqué du 10 juillet. Avec la mise en place d’un “contrat socle” accessible, le ministère espère pouvoir encourager la mutualisation.

Le produit, facultatif, n’est pas encore disponible. Selon le communiqué du ministère, Stéphane Le Foll “souhaite passer le plus vite possible à une phase de test pour en apprécier la robustesse et la pertinence, en particulier par rapport aux multiples spécificités des filières agricoles“. Un travail commun avec les assureurs est en cours sur le sujet afin de voir apparaître le contrat en 2015.

Les récents orages de grêles ont montré qu’une large partie des exploitants agricoles n’étaient pas couverts, en raison des coûts des assurances récoltes. Le contrat imaginé par le groupe de travail monté fin 2013 n’a pas pour vocation de couvrir les pertes d’exploitations ou de chiffre d’affaires, mais de “donner les moyens à l’agriculteur de relancer un cycle de production“, c’est à dire d’indemniser les coûts de production (semis, matériel…). C’est le moyen trouvé pour influer sur les tarifs des couvertures.

Enfin, pour lancer le projet, Stéphane Le Foll s’est dit prêt à “augmenter l’enveloppe des soutiens publics en la portant de 80 à 100M d’euros par an” dans le cadre d’un fonds qui pourrait aider à la mise en place du contrat en constituant des réserves en cas de sinistres.