Acteur / International : Groupama demande l’acquisition de plus de 10% de FonSai

L’assureur français Groupama a annoncé jeudi qu’il avait demandé à l’autorité italienne des assurances l’autorisation de prendre plus de 10% de l’assureur italien Fondiaria-SAI (FonSai), tout en précisant qu’il n’était pas sûr de procéder à l’acquisition d’une part.

« A la suite des informations publiées dans la presse italienne, Groupama confirme avoir fait une demande à l’ISVAP pour être autorisé à dépasser le seuil de possession de 10% des actions de Fondiaria-SAI en vue de préserver toute flexibilité, n’ayant pas d’intentions hostiles », a indiqué l’assureur français dans un communiqué.

« Toutefois, aujourd’hui, il n’existe aucune certitude sur le fait que Groupama procédera à une telle acquisition », a ajouté le groupe. Initialement, Groupama avait signé un accord fin octobre pour prendre une part de 17,1% de Premafin, la holding de la famille Ligresti qui contrôle Fondiaria-SAI, et avait indiqué envisager de prendre aussi éventuellement une part directe dans Fondiaria-SAI pouvant aller jusqu’à 17-20%.

Mais l’autorité boursière italienne avait contrecarré ses plans en lui imposant début mars le lancement d’une OPA sur Premafin et Fondiaria-SAI comme conditions à sa prise de participation car elle modifiait la structure de contrôle du groupe.

La famille Ligresti avait ensuite mis fin à ses discussions avec Groupama avant de trouver un accord avec la banque UniCredit pour recapitaliser Fondiaria-SAI, qui a accusé une perte nette de 928,9 millions d’euros l’an dernier.

Après l’annonce de Groupama, Fondiaria-SAI était en tête de l’indice vedette FTSE Mib de la Bourse de Milan en prenant 3,61% à 6,595 euros vers 07H55 GMT, dans un marché en hausse de 0,17%.

 

Milan (Italie), 7 avr 2011 (AFP)