Acquisition : Axa en quête de nouvelles pistes pour étendre sa présence en Asie

Le groupe français Axa continue “à évaluer ses options dans le contexte de sa stratégie en Asie”, après le retrait par la banque australienne NAB (National Australian Bank) de son offre sur sa filiale Axa APH (Asia Pacific Holdings), selon un communiqué publié mardi.

La banque australienne a annoncé mardi le retrait de son offre de quelque 12,4 milliards de dollars américains (9,64 milliards d’euros) sur Axa APH, après l’avis défavorable du gendarme australien de la concurrence.

Depuis qu’Axa a annoncé son intention de se défaire de certains activités d’Axa APH, il y a eu deux sociétés qui ont manifesté leur intérêt.
En novembre 2O09, la société de gestion australienne AMP avait formulé une proposition de rachat des activités asiatiques d’Axa APH. Cette offre avait été rejetée par les actionnaires indépendants d’Axa APH, qui estimaient qu’elle n’était pas suffisamment importante.
Ensuite, la banque NAB a soumis une contre-offre, plus généreuse. Mais celle-ci a été bloquée par les autorités de la concurrence australienne.

De source proche d’Axa, on indique qu’il n’y a aucune autre offre sur la table.

Paris, 14 sept 2010 (AFP)