Accident de la vie : Les Français croient, à tort, être couverts

Une étude de YouGov pour la Maif, relève que les Français ont le sentiment d’être bien couverts contre les accidents de la vie courante. Selon la FFA, ils ne sont pourtant que 15% à l’être réellement.

Selon l’Institut national de veille sanitaire (INVS), les accidents de la vie courante font quelque 11 millions de victimes par an et sont à l’origine de 20.000 décès chaque année. Par ailleurs, ils représentent 5.000.000 de recours aux urgences par an.

Selon l’étude YouGov pour Maif, 71% des personnes interrogées ont le sentiment d’être bien couverts à titre personnel. Elles sont par ailleurs 61% à penser, à raison, que c’est la compagnie qui indemnise la victime. Pour autant, dans les faits, seuls 15% des Français sont couverts par un contrat indemnisant après un accident de la vie, les contrats labellisés GAV.

Selon les derniers chiffres de la Fédération française de l’assurance, en 2015, ces contrats, lancés en 2000, couvraient 9,4 millions d’assurés pour un marché représentant 759M d’euros de cotisations. Avec 67.200 sinistres déclarés en 2015 pour un montant moyen de 8.534 euros, le marché est particulièrement intéressant pour le secteur de l’assurance. Le ratio sinistres sur primes s’établit en effet à 75%. A titre de comparaison, le ratio sinistres sur primes en auto est de 86%.

*Etude menée auprès de 1.007 personnes par internet du 17 au 20 mars 2017.