Sponsoring : Les assureurs présents sur la Route du Rhum

Derrière la Macif et son champion François Gabart, April, MACSF, Le Conservateur, Carac et la Smacl se présenteront sur la ligne de départ de la Route du Rhum le 2 novembre.

Les assureurs aiment la voile. Et si certains la pratiquent assidument, l’histoire du sponsoring voile est émaillée de nombreux rendez-vous entre marins et assureurs.
Pour l’édition 2014 de la Route du Rhum qui s’élance de Saint Malo en direction de Pointe à Pitre (Guadeloupe) ce dimanche 2 novembre, ils sont 6, sur les 91 bateaux engagés, à participer. Sans parler d’AG2R La Mondiale, une nouvelle fois en partenariat médical et toujours très impliqué dans le milieu.

Certains ont un bateau à leur couleur, comme c’est le cas d’April, Macif et Le Conservateur, alors que d’autres sont en co-sponsoring, comme Carac, MACSF alors que la Samcl soutient, elle, Gilles Lamiré, le skipper de Rennes Métropole – Saint Malo Agglomération (Classe Multi 50).

La MACSF, qui accompagne Bertrand de Broc sur Votre nom autour du monde (Classe Imoca), fait son retour dans la voile, tandis qu’April avec Lionel Regnier (Class40) poursuit une stratégie amorcée il y a quelques années. La Carac (Louis Duc sur Advanced Energies – Carac / Class40) et Le Conservateur (Yannick Bestaven / Class40) complètent le tableau.

La dernière du Macif vainqueur du Vendée Globe

La Route du Rhum rassemble plusieurs classes de bateau. Pour faire simple, des multicoques et des monocoques de différentes tailles s’affrontent dans une épreuve qui dure un peu moins d’une semaine, pour les plus rapides, et deux semaines en moyenne.

Pour la Macif, cette course marque la fin du programme entamé il y a quatre ans avec François Gabart et qui a atteint son sommet avec la victoire sur le Vendée Globe 2012, l’établissement d’un nouveau record et les retombées médiatiques validant la stratégie. Après cette course, la Macif s’engagera dans un nouveau programme multicoque avec son skipper, en marge de son programme Skipper Macif. Le bateau vainqueur du Vendée Globe devrait être vendu, ce qui pourrait donner des idées à certains.

A noter que des banquiers sont également présents au départ de cette édition. Ainsi, la Banque Populaire et son Banque Populaire VII (Classe Ultime) barré par Loïck Peyron s’aligne face à Crédit Mutuel de Bretagne et Nicolas Troussel (Class 40)… et aux assureurs.