Santé : Gan lance son offre collective “ANI”

Gan, filiale de Groupama, vient de lancer une offre de complémentaire santé collective calibrée à l’ANI, afin de capter le plus en amont possible des parts d’un marché appelé à croître.

Il y aura de la bagarre sur les assurances collectives. La loi relative à la sécurisation de l’emploi, transposant l’ANI du 11 janvier 2013, a été promulguée le 16 juin dernier. Elle impose la généralisation des complémentaires santé à tous les salariés d’ici au 1er janvier 2016.

Anticipant de futurs accords de branche ou d’entreprise, et un basculement des contrats individuels vers le collectif, Gan (groupe Groupama) vient de mettre en place dans ses réseaux d’agents et courtiers, il y a quelques jours, une nouvelle offre “ANI” afin de capter le plus tôt les opportunités.

“Nos clients assurés en individuels seront nos premiers prospects”

“La généralisation de la complémentaire santé à toutes les entreprises augmentera de 15 à 20% la taille du marché des collectives. Aujourd’hui, 3M de salariés, soit 20% des salariés du privé surtout en PME-TPE ne sont pas couverts à titre collectif“, rappelle Sylvain Merlus, directeur collectives de Gan Eurocourtage et de Groupama Gan vie.

Le Conseil constitutionnel ayant défendu le principe de mise en concurrence, la course à ce marché est lancée. « L’enjeu majeur pour Gan sera la distribution, plus difficile en collectif qu’en individuel. Quant à la gestion, elle est moins problématique », ajoute Sylvain Merlus.

Gan souhaite également voir son portefeuille de contrats individuels ne pas se perdre chez ses concurrents en collectif et inversement, espère pouvoir en récupérer chez les autres. “Nos clients assurés en individuels seront nos premiers prospects”, rapporte Philippe Delerive, directeur général de Gan Assurances.

Avec ce nouvel enjeu, le réseau de courtage de Gan (Gan Eurocourtage) trouve toute sa place, en tant “qu’expert en assurances collectives”, alors que Groupama a cédé toute la partie dommages en courtage (hors transport) à Allianz en 2012.

848M d’euros de chiffre d’affaires pour Gan Eurocourtage

“L’année dernière, Gan Eurocourtage a réalisé 848M d’euros de chiffres d’affaires autant que le prix de la cession des ses activités dommages”, se félicite Philippe Delerive. 1.000 courtiers travaillent sur ce segment. Gan compte également sur son réseau de 975 agents et de 300 chargés de missions au sein de Gan Assurance. Sa filiale a réalisé l’année dernière 2,36Mds d’euros de chiffre d’affaires.

Déjà bien implanté sur le marché des TPE-PME, Gan affûte donc ses armes pour des dirigeants soucieux de réduire leur budget social, tout en respectant la loi.

L’offre ANI de Gan est calée sur un socle correspondant “au panier de soin” qui sera fixé prochainement par décret et qui s’appliquera à minima dans l’entreprise en cas d’absence d’accord de branche ou d’entreprise. L’assureur met en avant une offre démarrant à 18 euros par mois (parts patronales et salariales), et modulable par options selon les souhaits des salariés.

En cas d’accord de branche, il promet de faire évoluer au plus près et au plus vite des offres “ad hoc” en capitalisant sur son expérience acquise dans les conventions collectives et la réactivité de ses équipes.