Risque d’entreprise : Pourquoi est-ce fini entre Aon et Orange ?

Dans un communiqué, Aon France annonce ne pas participer à l’appel d’offres assurances du Groupe Orange. Laurent Belhout, directeur général d’Aon Risk Solutions explique la fin du partenariat.

Depuis une quinzaine d’années Aon France est le courtier des programmes d’assurance du groupe Orange en dommages aux biens, pertes d’exploitation, et responsabilité civile. Mais ce partenariat va s’arrêter, le courtier ayant décidé de en pas participer au prochain appel d’offres destiné à sélectionner l’intermédiaire qui aura la charge de placer les programmes d’assurance du groupe.

“Au fil des années, il est apparu de plus en difficile de concilier le service rendu à Orange et le niveau de rémunération proposé par ce dernier présent dans un vingtaine de pays et dont les garanties sont de plus en plus pointues, indique Laurent Belhout, directeur général d’Aon Risk Solutions. Ce n’est pas tant une question de niveau de rémunération qu’une adéquation de cette dernière avec le service rendu. Les ressources se paient à leur juste valeur.”

Dans le cadre de son plan stratégique, le groupe Orange ambitionne de poursuivre “la gestion rigoureuse” du plan “Conquêtes 2015”. Cela passe par des recherches d’économies, notamment dans les appels d’offres lancés sur ses couvertures assurantielles. “Nous étions déjà sur une rémunération très tendues. Nous nous reconnaissons dans une culture du mieux-disant et non du moins-disant” conclut Laurent Belhout.