Résultats T3 : UnitedHealth profite du Brésil pour croître

Le groupe américain d’assurance-santé UnitedHealth, dont l’essentiel de l’activité est concentré aux Etats-Unis, a enregistré une performance mitigée au troisième trimestre malgré le décollage de son développement au Brésil et de nouveaux assurés.

Son bénéfice net sur ces trois mois est ressorti à 1,57Md de dollars, en hausse de 2,56% comparé à la même période un an plus tôt, selon un communiqué publié par l’entreprise, qui fait partie de l’indice Dow Jones de la Bourse de New York.

Ce résultat se traduit par un bénéfice ajusté c’est-à-dire hors éléments exceptionnels de 1,53 dollar par action, soit ce qu’avaient prévu les analystes. Le résultat opérationnel a pour sa part progressé de 0,8% sur un an à 2,63Mds de dollars. L’assureur, qui s’est vu reproché par le passé de n’être pas suffisamment présent à l’international, a vu son activité progresser, enregistrant une hausse de 12,2% à 30,62Mds de dollars de ses revenus. Il a enregistré 275.000 nouveaux assurés au troisième trimestre portant le nombre total de ses clients à 45,3 millions.

Mais c’est à un rythme moins rapide que la moyenne des prévisions qui tablaient sur un chiffre d’affaires trimestriel à 30,78Mds. Pourtant, son expansion internationale matérialisée par le rachat du groupe brésilien Amil annoncé en octobre 2012, la plus grosse acquisition de son histoire, semble porter ses fruits.

Hausse des revenus à l’international et du nombre d’assurés à l’étranger

Ses revenus à l’international se sont élevés à 1,5Md de dollars sur le trimestre, grâce notamment à Amil, explique UnitedHealth dans son texte. Sur la période, l’assureur a accru son nombre d’assurés hors de son marché domestique de 130.000 personnes (+9% sur un an) portant le total à 4,8 millions d’assurés à l’international.

Il a en revanche quelque peu été freiné aux Etats-Unis par une réduction des remboursements dans les programmes fédéraux, notamment pour les personnes âgées (“Medicare”), avance-t-il. Même si, reconnaît-il, il a enregistré de nouveaux assurés grâce à ce programme et à celui destiné aux personnes et aux familles à faibles revenus (“Medicaid”).

Apport de l’Obamacare

UnitedHealth se dit toutefois confiant pour la croissance de son activité sur son sol, avec l’entrée en vigueur en 2014 de la réforme de l’assurance-maladie de Barack Obama qui vise à permettre à environ 30 millions d’Américains non assurés d’accéder, enfin, à une couverture maladie (sur les 48 millions de non-assurés). Dans ce cadre, UnitedHealth dit avoir enregistré une hausse de 18% de nouvelles demandes comparé à la même période en 2012.

L’assureur-santé a confirmé ses prévisions annuelles de chiffres d’affaires d’environ 122 milliards de dollars, mais il a relevé de peu la fourchette basse de son bénéfice par action (BPA) en 2013. Le BPA sera désormais compris entre 5,40 et 5,50 dollars contre 5,35 et 5,50 auparavant. C’est toutefois moins bien que les 5,51 dollars et les 122,7Mds attendus par les investisseurs.

Il a continué à choyer ses actionnaires en leur versant des dividendes totaux de 280 M de dollars, soit une hausse de 29% sur un an. Et le groupe a aussi racheté 14 millions de ses propres actions pour 1Md de dollars.

New-York, 17 octobre 2013 (AFP)