Résultats S1 : Bénéfice en hausse de près de 20% sur le semestre pour Munich Re

Munich Re, leader mondial de la réassurance, a souffert au premier semestre d’une charge de sinistre en hausse. Le réassureur allemand voit toutefois son bénéfice augmenter, malgré une baisse de chiffre d’affaires.

Malgré des tensions sur les tarifs, Munich Re enregistre une hausse de son bénéfice au deuxième trimestre de 19%. Pour le premier semestre, Munich Re atteint un résultat de 2,462Mds d’euros, en hausse de 19,8%. Le groupe allemand de réassurance Munich Re a publié jeudi un bénéfice net en hausse de 45% au deuxième trimestre, tout en faisant état de pressions persistantes sur les prix.

D’avril à juin, le groupe bavarois a dégagé un bénéfice net de 765M d’euros, contre 528M un an plus tôt. Le consensus d’analystes publié par l’agence Dow Jones Newswires misait sur 800M d’euros. Sur un semestre, Munich Re voit son bénéfice augmenter de 19,8% pour atteindre 2,462Mds d’euros, contre 2,05Mds en 2013. Dans le même temps, le chiffre d’affaires s’est lui dégradé de 5,82%.

Si Munich Re a profité de l’amélioration des performances dans la réassurancela charge de sinistres atteint 656M d’euros sur les six premiers mois de l’année, répartis à parts égales entre les catastrophes naturelles et les catastrophes d’origine humaine.

Le coût élevé des catastrophes a surpris Thorsten Wenzel, analyste de DZ Bank, globalement déçu par “la qualité des résultats” rapporte l’AFP. A la différence du numéro 1 mondial, Swiss Re et Hanover Re n’ont pas enregistré de telles charges au premier semestre.

Tensions sur les prix

Ces dommages ont toutefois pu être compensés par les revenus des activités d’investissement, qui ont crû de 65% sur la période. Parmi les autres divisions, les branches d’assurance directe vie et santé ont progressé légèrement, soutenues par leur croissance à l’international et le lancement de nouveaux produits.

Sur le segment de l’assurance directe des dommages en revanche, le groupe a vu son bénéfice opérationnel reculer. Munich Re a fait état une fois encore d’un environnement “difficile“, marqué par les faibles taux d’intérêt, l’impact négatif de l’euro fort, ainsi que par une concurrence vive, qui l’oblige à baisser ses tarifs.

Munich Re a ainsi réduit ses prix de 3,6% lors du renouvellement de ses contrats en juillet dans sa division de réassurance, pour un volume de primes en baisse de 7%. Cette baisse des tarifs est toutefois moins marquée que le recul de 8% affiché lors du renouvellement d’avril.

Malgré ces difficultés, le réassureur a confirmé son objectif d’un bénéfice net de 3Mds d’euros cette année, sous réserve de nouvelle catastrophe majeure et d’effets de changes trop défavorables.

(Avec AFP)