Résultats : Aviva tient ses objectifs de redressement, soutenu par la France

L’assureur Aviva a enregistré une solide performance sur neuf mois notamment grâce à la France mais reconnaît qu’il y a encore à faire pour relancer le groupe.

La valeur des nouvelles activités, indicateur clé pour l’assureur, a progressé de 14% à 571M de livres (680M d’euros) sur la période, a-t-il indiqué jeudi dans un communiqué. Une croissance tirée par la France (+33%), la Turquie (+40%), la Pologne (+48%) et l’Asie (+43%).

“Les progrès sont conformes à nos attentes“, a assuré Mark Wilson, le directeur général du groupe. “Nous avons enregistré de solides performances en France et dans nos marchés de croissance de Turquie, de Pologne et d’Asie. La valeur des nouvelles activités est restée en revanche faible dans nos filiales en redressement d’Italie et d’Espagne“, a-t-il ajouté. “Aviva reste au premier stade de son redressement. Bien que nous ayons résolu un problème essentiel en cédant notre filiale américaine et avons fait des progrès dans un certain nombre de domaines, il reste du travail à faire“, a insisté M. Wilson, arrivé à la tête du groupe en début d’année pour le redresser.

Ébranlé par une fronde de ses actionnaires, qui a entraîné en mai 2012 la démission de son directeur général Andrew Moss, Aviva avait annoncé à l’été 2012 un plan de redressement passant par des cessions d’actifs. Le groupe a notamment vendu en décembre ses activités américaines d’assurance-vie et de viager pour 1,8Mde dollars. Il avait par ailleurs annoncé en avril la suppression d’environ 2.000 emplois en Grande-Bretagne, dans le reste de l’Europe et en Asie.

AFP