Résultats : Arca Patrimoine mise sur la diversification et la qualité (vidéo)

Après une année 2013 – 2014 (bilan à fin juin) satisfaisante, Arca Patrimoine veut encore améliorer son chiffre d’affaires. Le courtier, avant-tout positionné historiquement sur l’assurance-vie diversifiée, a lancé depuis deux ans une gamme de prévoyance et poursuit dans cette voie.

Avec un bilan bouclé en milieu d’année, Arca Patrimoine poursuit sa progression. Pour 2013 – 2014, le chiffre d’affaires se stabilise alors que le résultat net explose (multiplié par 14). Mais cette tension sur le chiffre d’affaires est un enjeu pour Olivier Farouz, directeur général du courtier, qui ambitionne une remontée du chiffre d’affaires dans les prochaines années.

A propos de la diversification, Arca veut s’appuyer sur les besoins des clients. En clair, selon les remontées des commerciaux, la prévoyance est devenue un point important, notamment sur la perte d’emploi. Spécialisé en assurance-vie, l’ajout de garanties dans les contrats a été le choix stratégique opéré, pour ne pas complexifier la vente et pouvoir ainsi faire mieux.

Autre chemin emprunté par Arca, l’amélioration de la qualité. Avec en point de mire la certification ISO, Arca a travaillé sur ses process ainsi que sur la qualité du service auprès du client. Le partenariat avec une école de commerce permet de placer des collaborateurs en formation continue pour obtenir un MBA, sur un an.

Dans la même démarche, Arca Patrimoine envisage de faire passer quelques uns de ses commerciaux sous statut CIF, conseiller en investissement financiers. « C’est une volonté de professionnaliser, et d’améliorer encore le niveau de compétences en interne », admet Olivier Farouz. Pour autant, ce nouveau statut peut permettre de vendre des produits diffrents, parfois plus adaptée à la clientèle. Encore à l’état de projet bien avancé, l’année 2015 devrait révéler les évolutions d’Arca dans ces différents domaines.