Résultats 2014 T1 : Munich Re affecté par les changes

Le numéro un mondial de la réassurance, l’allemand Munich Re, a dévoilé jeudi un premier trimestre légèrement moins bon qu’un an plus tôt en raison des taux de changes défavorables.

Entre janvier et mars, le groupe a dégagé un bénéfice après impôts de 924M d’euros, en recul de 5% sur un an, selon un communiqué. Ce chiffre est conforme aux prévisions du groupe d’un bénéfice net d’environ 900M d’euros.

Son bénéfice net part du groupe a atteint 919M d’euros, d’après le rapport financier trimestriel. Ses entrées de primes brutes, équivalent du chiffre d’affaires dans le secteur de l’assurance, ont glissé de 2,7% à 12,9Mds d’euros. Sans les effets de change négatifs, elles auraient toutefois progressé de 1,4% sur un an.

Cela a conduit le groupe à réviser à la baisse sa prévision d’entrées de primes brutes pour 2014, à environ 48Mds d’euros contre environ 50Mds d’euros prévus dans son rapport annuel 2013.

Le groupe a néanmoins maintenu son objectif de réaliser un bénéfice net de 3Mds d’euros en 2014, en recul après 3,3Mds d’euros l’an passé. Ce résultat devrait être soutenu principalement par l’activité de réassurance, dont le résultat net est attendu dans une fourchette comprise entre 2,3 et 2,5Mds d’euros.

“Après ce bon début d’année, nous sommes optimistes et pensons pouvoir atteindre notre objectif annuel”, a déclaré son directeur financier Jörg Schneider, cité dans le communiqué. Munich Re se montre traditionnellement très prudent sur ses prévisions annuelles. Le bénéfice net enregistré en 2013 a constitué par ailleurs le troisième meilleur résultat de l’histoire du groupe.